Nouvelles

Actualités

LA MISE A FLOT DU MSC VIRTUOSA VIENT COURONNER UN MOIS RICHE EN CÉLÉBRATIONS POUR MSC CROISIÈRES

29.11.2019

  • Le MSC Virtuosa a été mis à flot, et sa livraison est prévue en octobre 2020
  • Troisième étape majeure pour la compagnie en un mois, après la livraison du MSC Grandiosa et la découpe de la première tôle d’acier du MSC Europa, qui fonctionnera au GNL

Genève, Suisse, le 02 décembre 2019 – MSC Croisières a célébré ce week-end la mise à flot du MSC Virtuosa aux Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire, soit la troisième étape majeure célébrée par la compagnie au cours de ce dernier mois aux chantiers navals.


Cette mise à flot fait suite à la livraison réussie du MSC Grandiosa le 31 octobre, ainsi qu’à la cérémonie de découpe de la première tôle d’acier du MSC Europa, premier des cinq navires au GNL de la compagnie, et qui s’est déroulé le même jour.


MSC Croisières a également révélé ce jour-là un projet R&D révolutionnaire, mené conjointement avec les Chantiers de l’Atlantique, et nommé PACBOAT. Ce projet se focalise sur l’intégration d’une nouvelle technologie de pile à combustible, solution particulièrement pertinente pour un navire de croisières comme le MSC Europa fonctionnant au GNL. La compagnie a souligné son engagement à contribuer au développement de technologies environnementales performantes nouvelle-génération, qui pourront être tout aussi bénéfiques à son propre Programme de Protection de l’Environnement, qu’à toute l’industrie des croisières.


Le MSC Grandiosa a été inauguré à Hambourg la semaine qui a suivi, soit le 9 novembre. La compagnie a aussi annoncé qu’à partir du 1er janvier 2020, elle sera la première des plus grandes compagnies de croisière au monde à afficher une carboneutralité totale. MSC Croisières compensera les émissions directes de dioxyde de carbone (CO²) résultant des opérations maritimes de sa flotte grâce à une combinaison de projets de compensation carbone classiques et carbone bleu, développés en conformité avec les normes les plus strictes instaurées par les entités internationales leader en la matière, et qui permettent d’engager des actions à effet immédiat sur les émissions de gaz à effet de serre.

MSC Croisières a ajouté que les technologies environnementales maritimes actuelles, même les plus performantes, sont insuffisantes pour atteindre la neutralité carbone de façon immédiate. Alors la compagnie va continuer à investir dans le développement accéléré de technologies environnementales avancées pour espérer atteindre son objectif d’opérations zéro émissions.

Le MSC Virtuosa sera le second navire Meraviglia-Plus, après le MSC Grandiosa, et sera à présent placé en cale sèche pour terminer sa construction et toutes les finitions jusqu’à sa livraison en octobre 2020.


Sixième navire à être mis en service par MSC Croisières depuis 2017, le MSC Virtuosa sera tout aussi bien équipé que le MSC Grandiosa en termes de technologie de pointe, et il sera aussi le second navire de la flotte de la compagnie à disposer d’un système de réduction catalytique sélective (RCS) et d’un système avancé de traitement des eaux usées (AWTS – Advanced Wastewater Treatment System) afin de minimiser son empreinte environnementale et de garantir des émissions toujours plus propres.

Le système RCS du MSC Virtuosa permettra de diminuer les émissions d’oxyde d’azote par 80% grâce à une technologie qui réduit ces molécules en azote et en eau.


Ce navire sera également équipé d’AWTS nouvelle génération pour traiter les eaux usées, qui, une fois traitées, atteignent un haut niveau de qualité supérieur aux niveaux usuels de la plupart des municipalités dans le monde.


Le MSC Virtuosa aura également la capacité de s’alimenter à quai lors de ses escales, en se branchant au réseau éléctrique local, réduisant ainsi ses émissions atmosphériques. Cette caractéristique est présente sur la majorité de la flotte MSC Croisières, et est installée d’office sur tous les nouveaux navires mis en service depuis 2017.


Tous ces éléments viennent s’ajouter aux autres technologies environnementales déployées à bord du MSC Virtuosa, et sur les autres navires de la flotte MSC Croisières, afin de minimiser et de continuellement réduire l’impact environnemental du navire : un système hybride de nettoyage des gaz d’échappement (EGCS - Exhaust Gas Cleaning System) qui permet de supprimer 97% de l’oxyde de soufre des émissions du navire ; un système avancé de traitement des déchêts ; un système de traitement des eaux de ballast ; les technologies les plus récentes pour prévenir les décharges d’huile dans la salle des machines ; ainsi que d’autres solutions de pointe pour diminuer la consommation energétique, allant de systèmes de récupération de chaleur à l’éclairage LED.


Le voyage inaugural du MSC Virtuosa aura lieu en Méditerranée occidentale en novembre 2020, au départ de Gênes en Italie. Après sa saison d’hiver en Méditerranée, le MSC Virtuosa sera déployé en Europe du Nord à l’été 2021 sur des itinéraires au détour des fjords norvégiens et des capitales baltes.


MSC Croisières révèlera prochainement des détails plus précis sur toutes les caractéristiques du MSC Virtuosa mais, tout comme le MSC Grandiosa, ce navire disposera d’une promenade méditerranéenne bordée de restaurants et de boutiques, sous un dôme en LED de 93 mètres de long. Il offrira aussi deux nouveaux spectacles exclusifs du Cirque du Soleil at Sea, et le nouvel assistant personnel virtuel de croisière, ZOE, dans chaque cabine.


Le troisième des trois navires Meraviglia-Plus, qui n’a pas encore été nommé, sera mis en service en 2023 et fonctionnera au GNL. MSC Croisières investit 5 milliards d’euros dans la construction de cinq navires au GNL, dont les quatre autres seront des prototypes futuristes de la classe World. Le MSC Europa sera le premier de ces quatre navires, et sera mis en service en mai 2022.


Les navires de la classe World, tout comme le prototype Meraviglia-Plus, seront construits aux Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire, dans le cadre d’un plan d’investissement inédit dans l’industrie à hauteur de 11,6 milliards d’euros, qui verra la flotte de la compagnie atteindre un total de 25 navires d’ici 2027.